relation entre personnel

J'ai connue et je le souhaite découvrirai encore différents types de relations. Des bonnes comme des mauvaises.

                                      Pendant l'école hôtellière, je peux dire que nous avons eu une entente parfaite entre serveur et cuisinier ; mais lorsque je suis arrivée en saison...

Je n'étais pas préparée à ce que j'allais découvrir...

 

A l'école c'est sympa mais dans le monde du travail c'est tout autre chose...

La 1ère saison fût réellement une découverte à ce niveau. Chacun défendait son territoire, comme une poule défend ses poussins. On ne mélange pas les torchons avec les serviettes.

C'est là que j'ai connue " Bambi" :

Elle était de quelques années plus agées que moi,. Elle incarnait le stéréotype parfait de la serveuse qui attend son prince.Je plaisante bien sûr, mais c'était sa façon de s'évader..

Bambi m'a prise sous son aile ou était-ce moi ? nous avons sympathisés tout de suite. Elle avait une allure splendide, elle rayonnait. Dès qu'elle entrait en salle, le restaurant s'illuminait...Elle effectuait son travail avec une grande rigueur et une telle facilité. Je l'admirais, moi Stella, la novice.

Jamais je ne l'aie vu sourciller lors d'une réflexion du patron ou d'un client mécontent; Elle prenait nos erreurs( les miennes et celles des autres serveuses) sur elle. Elle assumait son rôle de formatrice jusqu'à en souffrir en son plus profond intérieur. Je l'aie découverte un jour durant la pause de l'après-midi en pleurs...

Bambi m'a fait part alors de la tyrannie du patron, de l'hypocrisie entre personnel, de la gouvernante qui venait dérober les pourboires de la salle -Mince, qu'est-ce que l'on s'en faisait des pourboires- des cuisiniers qui lui remettaient des assiettes ou des plats brûlant, (surtout ne rien dire, ne rien montrer aux clients, sourire)Les heures supplémentaires jamais payées, être au top tous les jours, un seul jour de repos ( quand elle réussissait à l'avoir) et l'annexe où nous dormions qui se dégradait d'année en année...

Quand j'ai repris mon service du soir, j'ai été plus attentive et j'ai pu constater de la réalité des faits. Lorsque j'ai commencé à la défendre pour  une réflexion qu'elle n'avait pas a recevoir, j'ai pu à mon tour goûter aux joies de l'esprit d' EQUIPE.

 

Je ne comprenais pas [ une équipe doit être solidaire, l'on doit s'entendre pour la bonne marche de l'entreprise ] Ma pauvre Stella, tu étais encore dans l'innocence de l'âge...fort heureusement pour moi tous n'étaient pas ainsi...

Sous-pages :

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site