Stella et la jeune fille

Quand cela est arrivé, j'étais de l'autre côté du comptoir.

Une jeune fille venait tout juste d'être embauchée au bar...je l'appelle...demande un café...puis m'installes tranquillement avec un bouquin sur une banquette d'angle.

De ma place, je pouvais ainsi "observer" la scène du bar de temps en temps et jeter un oeil à mon ouvrage.

La jeune fille m'apporte mon café -MerciRigolant- puis repart débarrasser une table à quelques pas de la mienne.

Il y avait quelques habitués (dans le métier, on les distingue facilement avec le temps...) et dans le coin sur la gauche un couple de touriste dégustaient un thé et une bière.

Je sentais bien que la jeune fille n'était pas très à l'aise avec son plateau chargé de verres et de tasses...et ce qui devait arriver...arriva.

Blang!..le plateau et son contenu se sont retrouvés sur le sol.

La jeune fille très gênée et rougissante regardait autour d'elle...elle n'avait pas encore les réflexes du métier...et cerise sur "le gâteau"...deux des habitués se sont mis à se moquer d'elle. La patronne arriva à son tour...

La jeune fille essayait de ramasser avec son plateau les plus gros morceaux de verres et de tasses cassés. La patronne s'est approché d'elle...

Oh! elle ne criais pas non, mais je l'entendais très clairement. Elle lui dit ceci :

"t'es trop nulle, je me demande bien ce que tu fais ici!"

La jeune fille est partie chercher un balai et une pelle...les deux clients continuaient de leurs côtés...ah! comme ils se sentaient fort face à une jeune fille.

Je me suis levée, tranquillement et me suis approchée de cette jeune fille...je me suis penchée, j'ai saisie la pelle et je lui ais dit :

"on ne se connait pas, je m'appelle Stella, laisse je vais t'aider...(tout en l'aidant j'ai continué)...ce qu'il se passe n'a pas d'importance...garde au fond de toi que la réflexion qu'elle a osé dire devant les clients n'est que méchanceté et jalousie...regarde toi...qui ne serais pas jalouse!

A ce moment-là, la patronne m'interpella : " qu'est-ce que vous faites? c'est son métier...elle apprendra"

Je me suis approchée près du comptoir et me suis mise presqu'entre les deux habitués et j'ai dit :

" Bonjour, on ne se connait pas...(avec le sourire et calme)...je m'appelle Stella, je rédige des articles pour une enquête sur le harcèlement et l'humiliation au travail...( la patronne me regardait d'un drôle d'air...les deux hommes ont commencés à s'éloigner dès qu'ils ont entendus le mots "enquête" ) ...si vous souhaiter y contribuer, nous pouvons aller nous asseoir et en discuter...(et ce ...toujours avec le sourire)

Je n'ais à aucun moment décroché son regard...je n'ais pas failli...elle a baissé le regard ( oh! pas très longtemps...)puis c'est reprise en main...

"non! il n'y a pas de problème ici, c'était de la taquinerie, hein? (elle regardait la jeune fille à ce moment)

Je me suis approchée de la jeune fille, lui ais tendue une carte avec mon numéro et j'ai dit :

"si jamais tu as un souci n'hésite pas à téléphoner...peut-être que tu n'es pas à ta place ici...en tous les cas n'hésite pas."

Elle m'a juste remercié...mais son regard en disait plus long...

Je suis repartie finir mon café...et une demi heure après j'ai réglé et suis partie.

 

Je continue d'aller parfois prendre un café dans ce bar, la patronne est plus calme et moi, j'ai gagné une amie.

 

 

Commentaires (2)

1. automan (site web) 23/11/2008

jolie histoire, joli site. Je suis sorti avec une serveuse de bar, et g connu presque le même type d'histoire que toi.
bonne continuation sur ton site

2. charlotte 27/11/2008

Bravo! si tout le monde s'y mettait, les employeurs feraient plus attention à leurs personnels...J'admire ton courage pour cette jeune fille, tu n'as pas fait grand chose, c'est vrai mais désormais son employeur fera plus attention à la respecter.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site